• La nouvelle est annoncée par l’intersyndicale CFDT/CFE-CGC/FO/Sud, ce mardi 1er décembre. Pour les syndicats, cette décision est une « première victoire » alors que des salariés licenciés se préparent à contester leur licenciement devant les Prudhommes. L’entreprise annonce qu’elle formulera un recours.
  • Suite à la démission de la trésorière mise en place lors des élections professionnelles, le poste avait été proposé à un membre de Sud Michelin qui prouvait un réel progrès d’ouverture entre les OS présentent au CSE.
  • Le syndicat Sud Michelin après avoir consulté ses adhérents et un grand nombre de salariés, prend ses responsabilités et se porte signataire de l’accord APLD (activité partielle longue durée) sur le site de Bourges. Notre priorité a été et restera bien évidemment le maintien d’un maximum d’emploi sur le site et cela aurait du être la bataille principale lors de cette négo…