SUD demande et obtient la réouverture des discussions sur l’évolution des salaires

En région:

Fin janvier 2021 --> SUD s’est porté signataire, pour la première fois, de l’accord sur la politique salariale car il priorisait les premiers niveaux de rémunération. Cet accord n’a pas pu être validé par manque de représentativité des signataires. Contrairement aux propos mensongers de certains syndicalistes farfelus, nous n’avons pas changé d’avis, mais la procédure légale nous conduit à un procès-verbal de désaccord. Au moment des NAO, l’évolution de l’inflation à 2.8 % nous inquiétait déjà et nous avions convenu de ne pas attendre l’année prochaine pour renégocier.

15 février 2022 --> La Direction propose au Comité de Suivi Central de travailler dans le cadre de la co-construction sur la politique salariale globale à partir d’un diagnostic partagé
au cours de l’année 2022. SUD Michelin a rappelé les 5 points urgents à traiter :

- Bonus inéquitable entre les catégories où la surperformance des résultats du Groupe n’est pas prise en compte pour le bonus équipe ou RVA des agents.
- Évolution des augmentations générales pour toutes les catégories.
- Mise en place d’une prime de transport.
- Frais professionnels (prime indemnisant la contrainte liée aux déplacements).
- Attractivité des parcours de carrière (coefficients).

Nous avons commencé les travaux sur les différents points qui devront être traités au cours de l’année 2022 ! En ce qui concerne les frais de déplacement, une première réunion est organisée le 17 mai 2022.

2 mai 2022 --> SUD demande la réouverture des NAO en urgence !
SUD rappelle les engagements de l’entreprise dans le cadre des négociations annuelles obligatoires où les effets de la guerre en Ukraine sont de plus en plus difficiles à vivre pour les
salariés. 4.8 % d’inflation en avril 2022 où nous constatons des hausses de prix faramineuses sur les produits de premières nécessités, l’essence, les matériaux… En résumé tout augmente à commencer par les pneus mais en oubliant nos salaires !
Depuis plusieurs mois, notre organisation syndicale SUD Michelin a échangé avec de nombreux responsables de l’entreprise afin de rendre notre politique salariale plus juste mais surtout plus
équitable. Même si nous avons constaté une évolution et une volonté d’avancer, nous souhaitons maintenant concrétiser les différentes intentions !

Pendant que certains braillent sans aucun résultat, d’autres ont choisi la voie de l’échange et de la co-construction !

 

Documents: 
Fichier attachéTaille
sud_michelin_tract_2022_mai.pdf486.15 Ko