DECLARATION INTERSYNDICALE du 13 janvier 2021

En région:

Michelin a annoncé un plan social appelé par la direction : plan de simplification et de compétitivité.

Nous, intersyndicale (CFDT, CFE-CGC, CGT, FO, SUD), sommes surpris et opposés à la suppression des 2300 emplois prévus, a fortiori au vu des résultats financiers largement positifs que va annoncer le groupe.

Aujourd’hui la mise en œuvre du projet Simply nous laissait craindre ce qui a été annoncé en tertiaire mais en revanche la suppression massive des postes industriels est une très mauvaise nouvelle pour les sites industriels et l’emploi en France chez Michelin.

Pour la négociation de l’accord cadre et de la co-construction que l’entreprise souhaite, nous demandons comme conditions préalables :

-          Que les groupes de co-construction soient vraiment des groupes représentant le corps social des sites

-          Que le projet du plan exclue toute fermeture de site

-          Que nous ayons des validations régulières des sites via un contrat local d’engagement explicité devant les Instances Représentatives du Personnel locales et centrales. Que les IRP ne se résument pas à une simple chambre d’enregistrement.

-          Que nous puissions mettre en avant des solutions innovantes créatrices d’emplois internes et de valeur.

-          Que nous ayons une négociation ambitieuse pour les salariés restant en termes de charge de travail, de formation aboutie, de salaire (actuellement inférieur au marché), de qualité de vie et une garantie d’avoir des postes pérennes au lieu de missions éphémères ou d’emplois précaires.

 

Sans réelle simplification les suppressions de postes mettront une nouvelle fois les salariés restants dans le rouge et nous rappelons que la précédente réorganisation n’a créé que de la complexité préjudiciable en premier lieu aux salariés, ainsi que la désorganisation des services et entités.

Le fait d’avoir une réponse positive à ces demandes ne préjuge en rien d’une signature d’accord mais nous permettra de nous mettre autour de la table avec plus de sérénité.

DSC CFDT                         DSC CFE-CGC                    DSC CGT                        DSC SUD                Coord.  FO

L.Bador                               J.Tarantini                            M.Chevalier                      J.Lorton                   G.Girault