Nos valeurs

SUD, un autre syndicalisme !

Vous vous interrogez sur l’utilité du syndicalisme et l’intérêt de vous syndiquer…
Nous souhaitons vous présenter en quelques lignes Sud Michelin et vous convaincre que votre engagement au sein de Sud peut vous aider à faire respecter vos droits, à faire vivre les principes de solidarité et de justice sociale et à mener les luttes indispensables face aux attaques antisociales.

Seul, nous n’allons nulle part ; ensemble, tout est possible !

Le syndicat, c’est quoi ?

Face aux suppressions d’emploi, aux remises en cause de nos droits, aux abus de certains patrons, les "débrouilles" individuelles ne peuvent être une solution.
Nous avons besoin d’un outil pour mieux nous défendre, individuellement et collectivement.
Cet outil, c’est le Syndicat !

Le syndicat a une double fonction : la défense des revendications des salariés quels que soient leur entreprise et leur statut, et la transformation sociale, c’est-à-dire la possibilité d’agir sur son environnement professionnel et être acteur de sa vie.

Le syndicalisme agit pour réduire les inégalités économiques et sociales, et pour permettre l’élévation du niveau de vie du plus grand nombre et prioritairement des plus démunis.

Le syndicalisme lutte pour l’amélioration des acquis sociaux, défend les revendications spécifiques de chacun, tout en cherchant à dépasser la vision sectorielle pour unifier les préoccupations des salariés.

Sud a le souci de préserver son autonomie, d’éviter les dérives bureaucratiques et la mise en place de superstructures de plus en plus éloignées des réalités des salariés et du terrain.

Sud propose un fonctionnement original basé sur la recherche constante de ce qui unit plutôt que ce qui nous divise. Il s’agit de mieux s’organiser pour mieux agir ensemble et éviter les phénomènes d’institutionnalisation, de délégation de pouvoir, d’expert, de superstructures que connaissent trop souvent les grandes confédérations.

Pour Sud, le syndicalisme est un outil pour l’action collective. Il doit en déterminer les formes les plus appropriées. Il n’y a pas "une" forme d’action collective meilleure en soi. Il faut partir de la réalité. Trouver la démarche la plus adaptée, celle qui va rassembler le plus de monde, qui sera la plus mobilisatrice, celle dans laquelle le maximum de salariés seront prêts à s’engager.

Ainsi, une pétition signée pour par tout un service peut être plus efficace qu’une grève suivie à 2%.

Ce fonctionnement que privilégie Sud Michelin nous impose d’être toujours à la recherche du consensus et donc de ce qui unit plutôt que de ce qui divise.

Sud, agit également contre toutes les discriminations, qu’elles soient liées au sexe, à l’orientation sexuelle ou à l’origine. Sud s’inscrit dans une démarche féministe en agissant pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

Le syndicalisme est à nos yeux une école de la formation et de la réflexion. Il doit être un outil permettant aux salariés de comprendre le monde dans lequel ils vivent. Il doit donner des instruments d’analyse de la réalité et des moyens de devenir capable de penser par soi-même. En ce sens, le syndicalisme est aussi un espace d’émancipation individuelle et collective.

Pour imposer ensemble un autre partage des richesses dans un monde plus solidaire et plus égalitaire !

Sud Michelin conserve pleinement son indépendance et sa personnalité juridique, le droit d’ester en justice et de signer tous protocoles électoraux professionnels, accords collectifs d’entreprise, conventions collectives dans leurs secteurs d’activités.