A vos actes manqués

En région:

D'après Michelin, la pénibilité n'existe pas !

Malgré de nombreuses propositions concrètes de la part de Sud telles que la reconnaissance du nombre d'années postées effectuées, de l'exposition à des produits dangereux, des aménagements de fin de carrière etc.

L'entreprise a fait le choix de refuser de négocier. Pour Michelin, la pénibilité est un leurre!

Cette posture est inacceptable pour Sud ! Cette négociation était attendue par de nombreux salariés. Ce ne sont pas les jours accordés dans le cadre de la GPEC qui répondent à nos attentes. Michelin avait l'opportunité d'apporter des solutions pour rajeunir sa pyramide des âges et par la même occasion de réparer les conditions de travail subies par ces salariés (voir tract joint).

 

 

Documents: 
Fichier attachéTaille
tract_sud_14_fevrier_2018_final.pdf1.6 Mo