•  Toutes les transformations qu’a connu notre usine ces dernières années (renouvellement des effectifs, changements d’horaires, nouvelles machines etc.), nous a profondément déstabilisé. Mais la mayonnaise était en train de prendre, on l’a vu, avec nos biens meilleurs résultats des derniers mois.
  • D'après Michelin, la pénibilité n'existe pas ! Malgré de nombreuses propositions concrètes de la part de Sud telles que la reconnaissance du nombre d'années postées effectuées, de l'exposition à des produits dangereux, des aménagements de fin de carrière etc. L'entreprise a fait le choix de refuser de négocier. Pour Michelin, la pénibilité est un leurre!
  • Les élus PS au conseil régional demandent que le manufacturier en pneumatique rembourse une subvention de la Région. Ils estiment que Michelin n’a pas tenu ses engagements en matière d’emploi.