• Depuis l'accord 35h de décembre 2000, la direction a pris l'habitude de s'en servir pour tout et n'importe quoi. Dès le moindre incident dans un atelier, elle sort l'accord " magique " et modifie le calendrier collectif, imposant dimanches et jours fériés à tout va, pour tenter de rattraper des retards qu'elle a elle-même créé.
  • En 2013, Michelin s’engage à la fermeture de l’activité poids-lourds de Tours à développer et massifier l’usine de La Roche-sur-Yon. Pour cela, il annonce des volumes de 1,6 millions d’enveloppes, 100 millions d’euros d’investissements et la création de 170 emplois. C’est le projet Skipper.
  •  Toutes les transformations qu’a connu notre usine ces dernières années (renouvellement des effectifs, changements d’horaires, nouvelles machines etc.), nous a profondément déstabilisé. Mais la mayonnaise était en train de prendre, on l’a vu, avec nos biens meilleurs résultats des derniers mois.